.

"le déséquilibre entre les riches et les pauvres est la plus ancienne et la plus fatale des maladies des républiques"
- Plutarque

Sunday, February 23, 2014

L'Europe à la traîne

Dans une enquête de 68 pages publiée récemment, la Croix Rouge Internationale révèle que, à la suite de la crise financière et en lien direct avec les politiques d'austérité, plus de 120 millions d'européens risquent de basculer dans la pauvreté et que 40 millions ne peuvent déjà pas manger à leur faim. La secrétaire générale de la Federation Internationale de la Croix Rouge (FICR), Madame Bekele Geleta, a déclaré que tandis que d'autres continents ont réussi à réduire la pauvreté, en Europe celle-ci est à la hausse. L'étude de la Croix Rouge a utilisé les données d'Eurostat recueillies dans 52 pays européens.

L'enjeu le plus grave n'est pas seulement la situation des pauvres qui deviennent ainsi encore plus pauvres, mais l'apparition d'une nouvelle catégorie de gens qui auparavant n'ont jamais fait appel aux prestations sociales. Ces « nouveaux pauvres » sont des membres de la classe moyenne qui depuis quelque temps ont du mal à nourrir leur familles. En 2012 3,5 millions d'européens ont été contraints de faire appel à la Croix Rouge pour des dépannages alimentaires, une augmentation de 75% depuis 2009.

Les graves problèmes humanitaires – pauvreté, chômage, instabilité sociale – signalés par l'enquête ont frappé non seulement des pays comme la Grèce et l'Espagne, mais touchent également l'Allemagne et la France. Selon le représentant de la Croix Rouge française, un tiers des bénéficiaires d'aide n'auraient pas été capables de régler leur loyer en l'absence des dons alimentaires de l'organisation.

Le sondage a mis à nu la précarité des conditions de vie de beaucoup d'employés allemands. Presque 25% de la force ouvrière allemande travaille pour des salaires très bas et les emplois crées depuis 2008 sont des CDD à faible rémunération qui ne sont pas accompagnés de couverture sociale. Par conséquent 600,000 de salariés allemands ne gagnent pas assez d'argent pour vivre et les célèbres « micro-jobs » allemands ont débouché sur l'insécurité de l'emploi.

La situation de la pauvreté est estimée si grave qu'elle a suscité cette réaction de Madame Anita Underlin, chargée de l'activité de la Croix Rouge en Europe :

« il faut faire attention que cette crise humanitaire ne se transforme pas en une crise sociale et morale en Europe ». (Deutsche Welle)

No comments:

Post a Comment